Audience record pour la nouvelle conférence de Rossano Ercolini

Samedi 11 janvier 2020, lors de sa conférence débat à l’Universita di Corsica,  notre invité Rossano Ercolini a suscité beaucoup d’intérêt et d’espoir. En Italie, la démarche gagnante Rifiuti Zero, Zéro Déchet qu’il a initiée,  concerne avec succès 7 millions d’habitants dans toute l’Italie.

 

Une partie de l’assistance

Près de 600 personnes sont venues de toutes les régions de Corse ce 11 janvier à  Corti dans l’amphithéâtre de l’Università di Corsica pour écouter Rossano Ercolini, lauréat du Nobel de l’Environnement en 2013 (Goldman Prize) . Le président de Zero Waste Europe, de Zero Waste Italy,  a témoigné de la mise en place de la stratégie Rifiuti Zero, Zéro Déchet, dans sa ville pionnière de Capannori. Elle concerne actuellement 306 communes réparties dans toute l’Italie, soit près de 7 millions d’habitants.

 

« Le mouvement Zero Waste » est né y a plus de  30 ans en Californie, il a gagné l’Europe et la France. Un exemple la ville de San Francisco aux Etats-Unis ne jette plus ou peu, elle collecte séparément 80% de ses déchets produits, soit plus du double de la moyenne dans tout le pays et les valorise grâce au recyclage et au compostage. En Europe plus de 400 villes ont rejoint le réseau Zero Waste et ont initié un changement de gestion des déchets, considérant que le déchet devrait être une ressource et non plus un détritus.

En Toscane, Capannori est la communauté pionnière en Europe à travers l’action de Rossano Ercolini. En 2018 elle est parvenue à collecter séparément 88% des déchets. Les clés du succès de la collecte à domicile et des autres mesures ont été la consultation et l’implication préalable de la population locale, qui grâce à un accompagnement constant, a adhéré au nouveau système immédiatement.


Faire des ordures une matière à recycler, faire du compost, revendre les matériaux…

Film réalisé par Olmu Productions – 52 min

À la suite de la conférence, une table ronde a réuni Gilles Simeoni – président de l’Exécutif de Corse, François Sargentini – président de l’Office de l’environnement, Roxane Barthelemy – vice-présidente de la Communauté de communes de Calvi Balagne, maire de Sant’Antoninu (elle représentait le président François Marchetti), Sylvie Lemonnier – directrice régionale adjointe de la Dreal en tant que représentante de la préfète de Corse, Josiane Chevalier.
De nombreux élus, responsables de collectivités, candidats à l’élection municipale ont également répondu à notre invitation. Un débat très intéressant et parfois vif a suivi, entre le public et les intervenants.

Revoir par ailleurs l’intégralité des interventions enregistrées en direct, Facebook live, sur la page de Zeru Frazu
1) vidéo de la conférence et de la table ronde
2) vidéo du débat


Suite aux précédentes rencontres en  janvier 2016 avec Rossano Ercolini à Bastia et Corti, la communauté de communes de Calvi Balagna en Corse a initié la mise en œuvre ce mode de gestion. Avec succès.

Question de volonté, d’organisation, et bien sûr, d’information et d’accompagnement des usagers. Les changements induits par la stratégie Zéro Déchet doivent être partagés. Les collectivités locales ne peuvent tout porter à elles seules. Il incombe d’encourager fabricants et consommateurs : les premiers doivent être responsables des produits qu’ils conçoivent et vendent, les seconds de leurs modes de consommation.

Plus que jamais il est nécessaire et urgent que toutes les collectivités emboîtent le pas, car la situation des déchets s’est encore aggravée. Nous n’avons plus d’exutoires…


REVUE DE PRESSE

Vous aimerez aussi...